logo HSS
phrase accroche
pictogramme boite à outils
pictogrammes organismes
Logo Delphis.org
Accueil > Actualités

Actualités

Heureuse nouvelle année !

06.01.2020
2020 : l'année du Grand Âge ?

2020 devrait être l'année du Grand Âge puisqu'un projet de loi est en préparation... Souhaitons qu'il soit à la hauteur des enjeux, souhaitons que la prise en charge des aînés en soit améliorée et que de nombreux logements HSS voient le jour !

Bonne et heureuse nouvelle année !


Lutter contre l'isolement social

19.12.2019
Le rapport « Réussir la transition démographique et lutter contre l’âgisme » effectue des préconisations pour lutter contre l'isolement social.

Dans son rapport remis jeudi 12 décembre à Agnès Buzyn, ministre de la Santé et des Solidarités, Audrey Dufeu Schubert préconise que la lutte contre l’isolement social devienne un axe majeur d’une politique de lutte contre l’âgisme en précisant qu’aujourd’hui « les Français ont davantage peur de l’isolement social que de leur propre perte d’autonomie. Or, l’avancée en âge et la perte d’autonomie favorise l’isolement social qui en découle ». Elle recommande « d’acter dans le futur plan Grand Age des objectifs et des moyens concrets pour amplifier l’action MONALISA » confirmant ainsi que la démarche MONALISA expérimentée depuis 5 ans a efficacement posé les bases d’une politique publique de lutte contre l’isolement. Le rapport préconise de :
  • Intégrer un axe « isolement social » dans la conférence des financeurs des départements,
  • Intégrer la durabilité de MONALISA en l’inscrivant dans une agence structurante d’accompagnement des politiques de vieillissement telle que la CNSA par exemple,
  • Amplifier la mobilisation en incitant les acteurs associatifs dans les territoires à rejoindre le dispositifs MONALISA par le conditionnement d’octroiement au fond de la vie associative (FDVA) à la signature de la charte d’équipe citoyenne MONALISA,
  • Créer un fonds d’impulsion pour le déploiement large de MONALISA via les mutuelles et/ou banques des territoires
Audrey Dufeu Schubert propose de donner aux quartiers prioritaires (QPV) des moyens spécifiques pour assurer un maillage fort et visible contre l’isolement des personnes âgées. Elle fixe « l’objectif d’un « adulte relais » par QPV au minimum en lien avec les équipes citoyennes locales MONALISA ». Le rapport préconise de :
  • Déployer progressivement un adulte relais par QPV,
  • Former les adultes relais à la détection de l’isolement social des personnes âgées en lien avec MONALISA,
  • Identifier et intégrer la question de la transition démographique dans les politiques locales des QPV.
Pour entretenir les capacités des personnes vieillissantes par l’animation et l’offre socio-culturelle le rapport préconise de :
  • Créer un nouveau diplôme d’animation à destination des ainés de type « Sylver BAFA » sans reste à charge pour le jeune
Enfin, Audrey Dufeu Schubert propose, pour les deux mois d’action sur le terrain à réaliser sur leur lieu de domicile, d’offrir la possibilité aux jeunes en service national universel de « constituer un renfort notable des actions MONALISA dans les territoires ». Pour cela le rapport préconise de : 
  • Objectiver 20% des contrats génération SNU en faveur de l’accompagnement des personnes âgées.
Après le rapport du CESE de Juin 2017 « lutter contre l’isolement pour plus de cohésion et de fraternité », le rapport de Dominique Libault «Concertation grand âge autonomie » remis en Mars 2019  et l’avis du Haut conseil de l’âge « sur la démarche Monalisa et la politique de maintien du lien social et de lutte contre l’isolement des personnes âgées » d’Avril 2019, ce nouveau rapport public préconise que la future loi grand âge autonomie renforce et structure ce que la loi d’adaptation au vieillissement a initié.

Les acteurs de MONALISA (associations, collectivités territoriales, institutions) considèrent que les moyens concrets que le rapport d’Audrey Dufeu Schubert préconise d’acter dans la loi à venir, sont de nature à amplifier la mobilisation pour répondre à la hauteur de l’enjeu que constitue l’isolement des personnes âgées en France. S’ils sont suffisamment dimensionnés, ils permettraient de relever le défi et de mailler le territoire de milliers d’équipes citoyennes pour le lien social.

Article repris sur le site de MONALISA : https://www.monalisa-asso.fr
Consulter la page : Lire le rapport complet


Rapport de l'ANCOLS 2018

09.12.2019
La problématique des personnes âgées est pointée dans le rapport comme un enjeu croissant pour les organismes de logement social

Durant l'année 2018, dans le cadre de ses contrôles et à la demande se son Conseil d'administration, l’ANCOLS a particulièrement mis l’accent sur la politique des organismes de logement social en direction des personnes âgées.

Premiers constats

En 2018, les ménages dont le locataire référent est âgé de plus de 65 ans représentent 24% de l’ensemble des ménages locataires des organismes de logement social.
30% des logements sont occupés par des ménages dont le référent a entre 50 et 64 ans.
Plus d’un logement social sur deux est potentiellement concerné par le vieillissement d’au moins un de ses occupants à court ou moyen terme, en l’absence de mobilité externe au parc social des locataires concernés.
La problématique de l’accueil des personnes âgées constitue donc un enjeu majeur dont l’acuité devrait croître au cours des prochaines années.
 

Les politiques des organismes recouvrent plusieurs axes d’intervention ou de partenariats

  • L’accessibilité des logements aux personnes à mobilité réduite
  • L’adaptation des logements au vieillissement
  • La gestion locative avec les actions en matière de politique de loyers et les mutation sau sein du parc
  • L’organisation voire la dispense de services aux domiciles des personnes et/ou à proximité
L’ANCOLS constate que malgré l’accroissement de la prise en compte et des réalisations déjà effectives, il y a nécessité d’une mobilisation et d’une attention accrues de la part des organismes au regard des enjeux, de la spécificité de leur parc et de la proportion de ménages potentiellement concernés.
« La connaissance par les bailleurs des caractéristiques de leur parc en termes d’adaptation à la problématique du vieillissement est plus fréquente que celle des besoins effectifs et prospectifs des ménages concernés par l’enjeu du vieillissement. Il en résulte que les solutions développées par les organismes pour répondre aux enjeux des personnes âgées prennent la forme d’actions éparses et/ou ponctuelles sans s’inscrire systématiquement dans une approche réellement stratégiqueIl en est de même en matière d’adaptation des logements à la mobilité réduite pour laquelle l’agence note la nécessité d’évoluer vers une démarche proactive. »

Autre constat effectué par l'ANCOLS

" Le développement d’opérations dédiées aux personnes âgées comporte parfois un enjeu insuffisamment appréhendé par les organismes de maîtrise du risque économique, voire de risques juridiques au regard des mécanismes mobilisés. C’est notamment le cas en matière de services domiciliés ou de proximité dispensés aux personnes âgées pour lesquels les organismes doivent veiller à rester dans les limites de leur objet social réglementaire, même si ces services sont souvent proposés avec un recours à des intervenants spécialisés dans une logique de complémentarité."

Des solutions pour favoriser le maintien à domicile

Habitat Senior Services et Cap'Autonomie apparaissent comme des solutions permettant l'élaboration d'une stratégie pérenne en faveur du maintien à domicile de locataires seniors et de personnes en situation de handicap.
 

Pour en savoir plus contactez-nous !
Laure Bourgoin - 01 56 08 54 25 - bourgoin@delphis-asso.org


Méduane Habitat labellisé HSS

05.12.2019
Objectif : mieux adapter le logement des personnes âgées
Saliou Bangoura, pilote HSS, Dominique Duret, DG, Jean-Pierre Fouquet, Président de Méduane Habitat et Laure Bourgoin, DELPHIS
Saliou Bangoura, pilote HSS, Dominique Duret, DG, Jean-Pierre Fouquet, Président de Méduane Habitat et Laure Bourgoin, DELPHIS
Méduane Habitat vient d’obtenir le label Habitat seniors services (HSS). La remise de cette certification s’est déroulée mardi 19 novembre aux Horizons Résidence située à Laval. « Quatre appartements seront labellisés en 2020. Deux remplissent déjà les normes et adaptations adéquates », assure le président de Méduane Habitat, Jean-Pierre Fouquet.
Le label HSS valorise le maintien à domicile des personnes âgées, nombreuses dans les logements Méduane Habitat. « Certains de nos résidents vivent dans leur logement depuis trente ans, voire plus. Et ils souhaitent y rester le plus longtemps possible », précise le président.

Grâce à cette démarche qualité, des adaptations à l’intérieur des logements sont proposées et installées par le bailleur social, en lien avec les partenaires locaux. Cela concerne notamment des travaux électriques, des portes et volets automatiques, des salles d’eau, des toilettes adaptés qui visent à faciliter le quotidien des seniors et à favoriser leur bien vieillir dans leur logement.

Félicitations à l'ensemble des équipes très investies !

Pour en savoir plus :
Saliou Bangoura, pilote HSS, S.BANGOURA@meduane-habitat.fr 


> Voir les actualités archivées

Organismes consultez les organismes labellisés19 labellisés consultez les organismes licenciés23 licenciés
Pictogramme des réalisations exemplaires
Réalisations exemplaires  Un rapport sur les métiers du grand âge Myriam El Khomri a remis son rapport pour renouveler l'attractivité des métiers liés au grand âge Lire la suite Renée DURANTON-PORTELLI, Conseillère municipale de Frontignan déléguée aux personnes âgées et à l'intergénérationnel, Séverine WOOCK-JEAN, Hérault Habitat, et Yannie COQUERY conseillère municipale de Frontignan aux handicaps et aux jardins partagés  Comment protéger un proche ? Dans le cadre de la semaine bleue, Hérault Habitat a organisé une rencontre sur ce thème. Lire la suite